ARGUS DE LA PRESSE
 
 
Traitement médiatique COVID-19 : l'éclairage Cision
 
Mesures gouvernementales / Etat des lieux sanitaire / Impacts sur la vie économique / Impacts sur l'organisation du travail

Synthèse du 19 au 25 juin 2020 
 
 
Prochaine synthèse : jeudi 2 juillet 2020 à 17h.
 
 
MESURES GOUVERNEMENTALES
 
Déconfinement : où en est-on ?
 
Depuis le 22 juin, les cinémas, les centres de vacances, les casinos et les salles de jeux ont rouvert. Quels sont les lieux et événements qui demeurent interdits ? Il y a les centres d’exposition, les discothèques, les festivals de musique de plus de 5 000 personnes et les croisières maritimes internationales. Officiellement, les théâtres ont l’autorisation de rouvrir, mais dans les faits une majorité feront leur retour en septembre. Les sports collectifs ont repris que ce soit dans des lieux couverts ou en plein air « avec des mesures de prévention adaptées ». En revanche, les sports de combat restent interdits. Les hippodromes, stades et gymnases rouvriront aux spectateurs le 11 juillet prochain, en restant limités à 5000 personnes maximum. Un nouvel examen de la situation épidémiologique sera réalisé mi-juillet « pour décider si un assouplissement est possible pour la deuxième partie du mois d’août », soit la reprise de la ligue 1.
 
  • Cinémas, casinos, stades : la France poursuit son déconfînement, 22 juin 2020, Les Echos
  • Ce qui reste encore fermé en France, 23 juin 2020, Aujourd'hui en France
 
 
StopCovid ne convint pas la population
 
Lancée le 2 juin dernier, l’application StopCovid a été téléchargée par 1,8 million de Français soit un peu plus de 2,5 % de la population. Or pour un minimum d’efficacité, il est préconisé que 20% de la population au moins l’ait installé. Fait étonnant, 68 personnes se sont déclarées positives sur l'appli, ce qui devrait potentiellement déclencher 205 alertes, mais seulement 14 personnes ont été averties. Outre, le sentiment répandu dans la population que le danger est passé, les révélations sur un stockage de données plus massif que prévu n’a assurément pas aidé à installer un climat de confiance. Malgré tout, Maurice-Pierre Planel, directeur général adjoint de la Santé, l’assure : « nous avons besoin de cet outil sanitaire qui sera très utile en cas de deuxième vague à laquelle nous nous préparons pour l'automne ».
 
  • L'appli StopCovid arrive trop tard pour prouver son utilité, 24 juin 2020, Le Figaro
  • Le fiasco de I’appli StopCovid, 24 juin 2020, Aujourd'hui en France
 
ETAT DES LIEUX SANITAIRE
 
Le coronavirus encore très actif à l'échelle mondiale
 
Le 22 juin, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé que l’épidémie accélérait, après avoir alerté, la veille, sur un nombre record de nouveaux cas à travers le monde : 183 020 personnes infectées en 24 heures, soit 2 000 de plus que le précédent record. La majorité de ces cas concerne une quinzaine de pays du sous-continent indien, d’Amérique latine et du Golfe persique, ainsi que l'Afrique du Sud et le Nigeria. En outre, l'OMS constate également la résurgence de foyers d’infection dans des pays européens. Le cas de l’abattoir géant de Rhénanie du Nord-Westphalie en Allemagne est particulièrement frappant : les cantons de Gütersloh et de Warendorf, où résident plus de 600 000 personnes, ont été reconfinés à la suite de la découverte d’un foyer de 1500 personnes testées positives au Covid-19. D’autres reconfinements ont lieu en Europe : c’est le cas à Lisbonne et dans la communauté autonome d’Aragon. En France, dans 5 régions, le R0 ou taux de transmission est en hausse sans pour autant que ces situations ne constituent des signaux en faveur d’une reprise épidémique.
 
  • Covid-19 : l'OMS s’alarme du nombre de nouveaux cas, 23 juin 2020, Les Echos
  • Des mini-reconfînements en Europe, 24 juin 2020, Libération
  • L’Allemagne impose un reconfinement local, 24 juin 2020, Le Figaro
  • Coronavirus : l’inquiétude reste vive, 25 juin 2020, Les Echos
 
 
Le groupe sanguin aurait une influence sur la sévérité du Covid-19
 
Une étude menée en Espagne et en Italie, et publiée dans The New England Journal of Medicine, suggère qu’un gène ainsi que le groupe sanguin pourrait avoir une influence sur la sévérité du Covid-19. En effet, il apparaît que le groupe A voit son risque d’avoir recours à l’oxygène augmenter de 50 %. A l’inverse, le groupe O voit ce risque baisser de 50%.
 
  • Groupe A à risque, le O protecteur - Un gène et le groupe sanguin associés à la sévérité du Covid, 23 juin 2020, Le Quotidien du Médecin
 
IMPACTS SUR LA VIE ECONOMIQUE
 
L'OMC revoit ses prévisions
 
L’Organisation mondiale du commerce (OMC) revoit ses prévisions d’avril sur la contraction des échanges internationaux de marchandises. La baisse se limiterait à 10 % environ en 2020 au lieu de 30%, si la reprise économique se confirme.
 
  • La reprise du commerce mondial se profile, 24 juin 2020, Les Echos
 
 
Un tourisme hexagonal
 
Si la planification des départs en vacances est tardive - d’ici fin juin voire à la dernière minute - l’envie de découvrir l’Hexagone dans les prochains mois est réelle chez les Français. Le pays devrait également attirer les Belges, les Suisses et les Espagnols. La principale attente des touristes est de pouvoir obtenir des garanties, notamment de remboursement, avant de réserver.
 
  • Vacances : les Français changent de plan, 21 juin 2020, Le Journal du Dimanche
  • La France donne de l’appétit aux touristes, malgré la pandémie, 25 juin 2020, Les Echos
 
 
Réduction du réseau aérien français
 
Le gouvernement souhaiterait imposer la fin des dessertes aériennes nationales quand il existe une liaison en train en moins de 2h30, excepté pour les correspondances à Roissy. Cette règle ne s’appliquerait pas seulement à Air France, afin d’empêcher d’autres compagnies d’en profiter. Cela ne va pas sans inquiéter les élus locaux. En outre, se pose la question du monopole de la SNCF.
 
  • La réduction programmée du réseau aérien français, 23 juin 2020, La Croix
 
IMPACTS SUR L'ORGANISATION DU TRAVAIL
 
Les nouvelles règles du chômage partiel
 
Mercredi 24 juin, Emmanuel Macron, a présenté les nouvelles modalités de prise en charge de l’activité partielle de longue durée aux partenaires sociaux. Elles doivent permettre aux entreprises en difficulté de préserver l'emploi malgré la baisse d'activité. Cette baisse d’activité a été fixée à 40%. Ces accords d’une durée de six mois sont renouvelables pendant deux ans.
 
  • L’emploi sera soutenu durablement, 25 juin 2020, La Croix
  • A partir du 1er juillet, la donne change pour le chômage partiel, 25 juin 2020, Aujourd'hui en France
 
 
Le protocole sanitaire s'assouplit
 
Le gouvernement a dévoilé mercredi 24 juin, un nouveau protocole sanitaire pour les entreprises, plus souple. Ce nouveau protocole ajoute en revanche de nouvelles contraintes. Les heures décalées et le port du masque, quand les distances ne peuvent être respectées, restent d’actualité. Le télétravail n’est plus encouragé que pour les personnes à risque. Si les 4M² par collaborateur sont remplacés par une distance d’un mètre, les entreprises devront cependant nommer un référent Covid.
 
  • L’assouplissement du protocole sanitaire des entreprises se confirme, 24 juin 2020, La Croix
  • Le gouvernement veut alleger le protocole sanitaire en entreprises, 25 juin 2020, challenges.fr
  • Retour au travail : le protocole sanitaire s’assouplit, 25 juin 2020, Aujourd'hui en France
 
 
© 2020 CISION S.A.
Tous droits réservés
-